Textes

AVEC DES SI

Si j'étais musicien J'monterais un opéra où tu serais la diva Si j'étais un grand peintre Mon chef d'oeuvre serait ton portrait trait pour trait Si j'étais un poète Dix pages d'alexandrins sur ton lit chaque matin Si j'étais architecte Je t'élèverais en planches un palais des nuits blanches

Si j'étais jardinier Je t'offrirais une rose qui reste toujours éclose Si j'étais un chanteur J'te ferais la sérénade à m'en rendre malade Si j'étais sculpteur Ma Vénus à moi aurait bien tous ses bras Si j'étais chirurgien Il faudrait que j't'opère toujours à coeur ouvert

Si j'étais apiculteur Notre lune de miel serait éternelle Si j'étais photographe A force d'être flashée tu serais toute bronzée Si j'étais charlatan Je lirais dans ta main tout l'destin des humains Si j'étais patron J'lancerais une OPA pour que tu sois à moi Si j'étais maire de Paris T'aurais trois HLM pour te prouver qu'je t'aime Si j'étais oenologue Je s'rais toujours bourré de boire à ta santé Si j'étais policier Tu serais en garde à vue et en petite tenue Si j'étais charcutier Je donnerais ton prénom à mon meilleur jambon

Mais je ne suis rien, je ne suis qu'un vaurien Je ne suis rien, au fond tu m'aimes pour rien

RedSteph
Lina 27 octobre 2013 at 12:47

Salut, bien vu, comment se débarrassé du super flux??

Répondre - Link
Lina 27 octobre 2013 at 12:57

« Au pas de l’oie »
Pas tout à fait d’accord, Y en a encore qui suive le mouvement du joli mois de Mai…ouf heureusement. Merci à vous

Répondre - Link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.