Textes

ISULA MORTA

Liberta per i patrioti J'étais berger, teigneux et fier Au-dessus d'la Corse, dans le maquis Dans le nombril de l'univers

J'allais de village en village A pied ou à dos de mulet Au milieu des cochons sauvages Et des chiens affamés

On chantait dans les églises Des chants presque musulmans Sauf que le vin, la charcuterie Ici on est tous né dedans

ISULA MORTA...

Parfois on se réunissait Pour descendre à la ville Armés, déguisés, cagoulés On se sentait plus viril

J'étais un gentil terroriste Un écolo intégriste Contre l'argent des promoteurs Le plastic et la peur

ISULA MORTA... ISULA CORSICA

Liberta per i mafiosi La liberté ça coûte tellement On ne fait pas d'figatelli Sans faire couler du sang

Aujourd'hui plus de mulet Je suis dans les affaires Je roule en cabriolet J'habite face à la mer

Il est bien loin l'idéaliste Je vends mon âme au plus offrant Les attentats nationalistes Sont des contrats qui paient comptant

ISULA MORTA... ISULA CORSICA (ad lib)

RedSteph
Lina 27 octobre 2013 at 12:47

Salut, bien vu, comment se débarrassé du super flux??

Répondre - Link
Lina 27 octobre 2013 at 12:57

« Au pas de l’oie »
Pas tout à fait d’accord, Y en a encore qui suive le mouvement du joli mois de Mai…ouf heureusement. Merci à vous

Répondre - Link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.