Textes

VIGIPIRATE

J'ai parcouru les océans Ecumé les cinq continents Sur un trois-mâts chargé d'histoire Qui arborait le drapeau noir Il s'appelait 'les copains d'abord' A fond de cale on cachait l'or

Puis il y eût la récession Des gars ont baissé pantalon Et les flibustiers les plus fiers Ont préféré le pied-à-terre Ils ont repris le droit chemin Les rats nous quittent quand ils ont faim

J'étais la vigie du pirate Plein de rhum, la face écarlate Les yeux rivés sur l'horizon Qui semblait en accordéon Trop grisé pour voir approcher Les percepteurs et les huissiers

Ils sont passés à l'abordage Pas de pitié pour l'équipage Qui détalait pris par surprise Avec les culs et les chemises J'me suis r'trouvé seul maître à bord Et j'ai sabordé par babord

De l'épave des 'copains d'abord' Ils m'ont laissé la tête de mort Une bible pour me repentir Et ma nacelle en souvenir Depuis j'me suis mis à l'eau plate Bien triste fin pour un pirate.

RedSteph
Lina 27/10/2013 at 12:47

Salut, bien vu, comment se débarrassé du super flux??

Répondre - Link
Lina 27/10/2013 at 12:57

« Au pas de l’oie »
Pas tout à fait d’accord, Y en a encore qui suive le mouvement du joli mois de Mai…ouf heureusement. Merci à vous

Répondre - Link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.